Environnement

RIVE 2021 : 800 experts autour de la mobilité décarbonée

Pôle MécaniqueRIVEVéhicules écologiques


Les Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques se sont tenues les 7 et 8 juillet sur le Pôle Mécanique d’Alès. Cette 12e édition, parrainée par le Prince Albert II de Monaco, a rassemblé 800 experts pour parler de mobilité décarbonée et a reçu la visite de Rosalie Matondo, ministre de l’Économie forestière de la République du Congo, qui œuvre pour l’environnement et le développement durable de son pays depuis 2013.

Les Rencontres internationales des véhicules écologiques (RIVE) sont de retour au Pôle Mécanique Alès-Cévennes les 7 et 8 juillet. Ce rendez-vous, qui en sera déjà à sa 12e édition, est réservé à des professionnels et experts du secteur qui en font l’un des rendez-vous mondiaux incontournables pour évoquer et réfléchir à la mobilité décarbonée des personnes et des marchandises.

Depuis leur création, les RIVE ont toujours accueilli de nombreuses personnalités. L’édition 2021 ne déroge pas à la règle. Cette année, sous le parrainage prestigieux du Prince Albert II de Monaco, la manifestation ouvre ses portes à Rosalie Matondo, ministre de l’Économie forestière du Congo, Marianne Laigneau, présidente d’ENEDIS, Damien Adam, président du groupe d’études véhicules terrestres de l’Assemblée nationale, Julie Frêche, vice-présidente déléguée aux Transports et aux Mobilités actives de Montpellier Métropole Méditerranée, ou encore Jean-Marc Zulesi, co-président de France Mobilités.

Ces visiteurs seront accueillis sur place par Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, Max Roustan, maire d’Alès, et Marc Teyssier d’Orfeuil, organisateur des RIVE.

Alès Agglomération présentera son écosystème d’hydrogène vert

Au cours des tests et des démonstrations in situ, sur le circuit du Pôle Mécanique, une cinquantaine d’intervenants est également invitée à s’exprimer sur différents thèmes liés à la mobilité de demain. L’organisation souhaite notamment débattre autour de la problématique des livraisons en centre-ville, des nouveaux modèles économiques des mobilités à l’aune de la crise sanitaire ou de l’hydrogène vert.
À ce sujet, Alès Agglomération présentera le système de production et de distribution d’hydrogène vert qu’elle compte structurer d’ici fin 2023.

Deux jours, de tests de débats et de démonstrations sont au programme.