Environnement

Les enfants plantent des arbres dans les écoles d’Alès

ÉcolesEnvironnementPlantation d'arbres


Le Conseil Municipal des Enfants d’Alès et le pôle Environnement urbain de l’Agglo ont mené une première opération de plantation d’arbres dans quatre écoles d’Alès durant les vacances scolaires de février.

Ils ont profité de la coupure des vacances de février pour retourner la terre des cours de récréation : une cinquantaine de jeunes issus du Conseil Municipal des Enfants d’Alès s’est mobilisée sur cette première opération qui visait à remplacer des vieux arbres abattus dans les écoles il y a quelques mois à cause de leur dangerosité.

« En 2020, nous avons créé un service Patrimoine arboré au sein de notre pôle Environnement urbain pour justement surveiller et entretenir nos quelque 8 000 arbres de la ville », indique Max Roustan, maire d’Alès. Les arbres des cours de récréation bénéficient bien entendu d’une surveillance étroite et dès qu’ils présentent le moindre danger, ils sont abattus… « Mais ils sont aussitôt remplacés ! », assure Ghislain Bavre, directeur du pôle Environnement urbain, qui travaille toute l’année avec ses équipes au maintien du label “4 Fleurs” à Alès.

C’est ainsi que six nouveaux arbres ont été plantés dans les écoles de la Montée de Silhol, du Panséra, de La Royale et Mistral : catalpas (très grandes feuilles et fleurs en grosses grappes) et mûriers platane (espèce sans fruit pour plus de sécurité avec les enfants) offriront bientôt leur ombrage. « Les enfants ont choisi les espèces et les emplacements des sujets », précise Léa Boyer, conseillère municipale d’Alès qui s’occupe du Conseil Municipal des Enfants. Et Anthony, 13 ans, de compléter : « Planter un arbre, c’est aussi symbolique. Nous montrons que nous nous sentons concernés par les problèmes de la planète ».