Santé et solidarité

Les jeunes élus alésiens se mobilisent pour le recyclage des médicaments

CMECyclamedÉcolesMédicamentsPharmacie


La commission Environnement du Conseil municipal des enfants d’Alès et l’association Cyclamed lancent une campagne de communication auprès des écoles de la Ville d’Alès pour favoriser le tri des médicaments chez soi.

Le 2 novembre, aux côtés de Max Roustan, maire d’Alès, et Léa Boyer, conseillère municipale déléguée au CME, Lana et Illan, 13 ans tous les deux, ont représenté la commission Environnement du Conseil municipal des enfants (CME) d’Alès pour lancer une campagne de sensibilisation pour le recyclage des médicaments.
« On voit tous les jours que des médicaments sont jetés n’importent où, même à côté des poubelles. Cela participe à la pollution des nappes phréatiques et des sols », a indiqué Lana.

La campagne “Ne jette pas tes médicaments non utilisés n’importe où, avec tes parents rapporte-les en pharmacie !” concerne tous les médicaments non utilisés (MNU), périmés ou non, sous toutes leurs formes de conditionnement : comprimé, sirop, suppositoires, pommade, patchs, ampoule, …

Recycler pour la sécurité sanitaire ou la protection de l’environnement

Les chiffres clés de la collectes des MNU

  • 86 % des Français déclarent rapporter leurs médicaments en pharmacie
  • 54 % des Français trient les emballages et notices avant de ramener les produits
  • 9 953 tonnes de MNU ont été collectées en 2020

« Aujourd’hui, les analyses des boues des stations d’épuration sont de plus en plus fines. Nous repérons donc des substances, notamment médicamenteuses, qui passaient avant inaperçues », développe Max Roustan.

L’objectif du CME est double : d’une part, sensibiliser la population à travers le discours de leurs enfants pour rapporter les médicaments à la pharmacie, et de l’autre, contribuer à protéger l’environnement en préservant la ressource en eau, là où finissent inexorablement nombre de déchets.

« Si on voit les parents jeter des médicaments dans les toilettes, on va les engueuler », lance Illan. « Le message passe mieux lorsque ce sont les enfants qui s’en emparent », avance Léa Boyer.

Dès lundi 8 novembre, 3 000 prospectus seront donc distribués dans les écoles alésiennes et des affiches placardées dans les pharmacies de la ville.

Cette campagne est organisée en partenariat avec l’association Cyclamed, agréée par les pouvoirs publics, dont la mission est de collecter et de valoriser les MNU à usage humain.

Les MNU sont détruits par incinération dans une cinquantaine d’unités de valorisation en France pour de la production d’énergie.