Santé et solidarité

Le port du masque obligatoire jusqu’au 8 novembre

CoronavirusMasquePort du masque


L’arrêté préfectoral du 9 octobre a été abrogé par le préfet du Gard le 16 octobre. Désormais, et jusqu’au 8 novembre, toute personne de onze ans ou plus se trouvant sur la voie publique, sur l’intégralité du territoire du département du Gard, entre 6h et minuit, doit porter un masque de protection.

Ce nouvel arrêté développe des mesures visant à renforcer la lutte contre la propagation du virus Covid-19 dans le département du Gard, placé en “Alerte” comme douze autres départements d’Occitanie.

Désormais les fêtes, mariages, anniversaires et événements associatifs devront être limités à trente personnes.

Les activités sportives et les personnes handicapées ne sont pas concernées

Pour autant, le port du masque n’est pas obligatoire pour les activités sportives en extérieur comme en intérieur (certaines communes ont posé des arrêtés obligeant le port du masque en salle, renseignez-vous auprès de votre mairie).

L’obligation du port du masque ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.

Les nouvelles mesures sont valables a minima, jusqu’au 8 novembre

  • Port du masque obligatoire sur l’intégralité du territoire du département du Gard 6 heures à minuit.
  • Limitation des horaires des ouvertures des débits de boissons, restaurants et commerces alimentaires de 6h à minuit.
  • Toute personne de onze ou plus se trouvant dans un rayon de 30 mètres des entrées et sorties des crèches et des établissements scolaires, écoles, collèges et lycées, doit porter un masque, excepté Nîmes, Alès et Bagnols où le masque est obligatoire sur l’ensemble du territoire.
  • Interdiction de consommations partagées entre plusieurs clients (planches, snacking, cocktails, chichas, …) dans tous les débits de boissons, restaurants et commerces alimentaires.
  • Interdiction des soirées dansantes dans tous les établissements recevant du public et dans l’ensemble de l’espace public du département ainsi que les soirées étudiantes.

Verbalisation : des amendes sont prévues

La violation des mesures prévues par l’arrêté du 22 septembre est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe soit 135 €. En cas de récidive dans les 15 jours, une amende de 5e classe sera dressée au contrevenant (1 500 €).

Plus d'infos

Site internet de la préfecture du Gard.

Document à télécharger

Télécharger l’arrêté des mesures visant à renforcer a lutte contre la propagation du virus Covid19.