Vidéo

Le nouveau CAMSP a été inauguré

CAMSPEnfanceHandicapSanté


Situé dans le quartier alésien de Clavières, à proximité du bâtiment Innov’Santé, le nouveau CAMSP est désormais en mesure de répondre aux besoins des enfants de 0 à 6 ans atteints de pathologies pouvant compromettre leur croissance.

Sa mise en service date du 1er septembre après 24 mois de travaux ralentis par la pandémie de Covid. Le nouveau Centre d’Aide Médico Sociale Précoce d’Alès a donc été inauguré lundi 29 novembre, en présence de celles et ceux qui ont tant œuvré à sa création c’est à dire, la municipalité d’Alès, représentée par son maire Max Roustan, Alès Agglomération et son président Christophe Rivenq, le Conseil départemental du Gard personnalisé par la présence de Valérie Meunier et de Marie-Christine Peyric et l’Agence Régionale de Santé et sa directrice adjointe Françoise Dardaillon.

Fonctionnel et moderne

Fonctionnel, moderne, présentant les outils les plus pointus, cet équipement, dirigé par le docteur Henri Bataille, vient boucler un long projet voulu par le maire d’Alès Max Roustan visant à moderniser l’ensemble des structures de santé de la capitale des Cévennes tels que le centre hospitalier ou l’IME de Rochebelle pour ne citer que ces derniers.

Afin d’amorcer le chantier, la municipalité alésienne a engagé une enveloppe de 1,6 million d’euros au travers de son CCAS dirigé par Joëlle Riou, sur un montant global de près de 3 millions d’euros qu’a coûté cet équipement.

Voisin direct d’Innov’Santé

Laissant place à l’ancien et vétuste local de Cauvel, le nouveau CAMSP, est un voisin contigu de la maison médicale Innov’Santé qui abrite également les locaux de l’Association des Paralysés de France. D’une superficie totale de 1000 m2, ce nouveau CAMSP, scindé en trois maisonnettes distinctes et de plain-pied, correspond parfaitement aux besoins des professionnels, des petits patients et de leurs parents. Ces derniers peuvent en effet y trouver un espace de co-working bien utile durant les séances de soins de leurs enfants.

Le dépistage, élément clé pour la petite enfance

Outil fondamental dans l’aide à l’enfance, le CAMSP est aussi un allié précieux dans la détection précoce des pathologies infantiles. Un rôle essentiel sur lequel l’Agence Régionale de Santé, qui a participé à la réalisation du projet à hauteur de 700 000 €, veille avec la plus grande vigilance. « Je me dois de saluer le travail important consenti par la municipalité alésienne et son CCAS », saluait d’ailleurs la directrice adjointe de l’ARS Gard.

Avec 20 professionnels aux compétences croisées, les quelque 200 enfants, âgés de 0 à 6 ans que la structure peut prendre en charge, le nouveau CAMSP est plus que jamais en mesure d’accueillir et d’accompagner les enfants qui seront dirigés vers ses services.

Le CAMSP d’Alès est le plus important, par la taille, dans le Gard. Il précède les CAMSP de Nîmes et de Bagnols-sur-Cèze.

FERMER