Actualité

La vague de froid rappelle aux jardiniers tout le travail qu’il reste à faire

AgricultureJardinPomologie


Le printemps est là, alors nous avons tous été surpris ces derniers jours par la chute brutale du thermomètre. Pour les jardiniers, il reste encore mille choses à faire avant d’accueillir les beaux jours. Et si cette baisse des températures n’était pas forcément une mauvaise nouvelle durant ce confinement ? Le Centre national de Pomologie d’Alès vous prodigue tous les bons conseils de saison.

« Ne crois point que l’hiver soit passé sans retour, quand la lune d’avril n’a pas fini son tour », affirme l’adage. Celui-ci semble d’ailleurs s’être confirmé si l’on se réfère aux températures “frisquettes” qui nous ont saisis en ce début de semaine.

Mais le jardinier le sait bien, même si le printemps est là, il a encore fort à faire pour accueillir les beaux jours. Le Centre national de Pomologie d’Alès édite régulièrement des fiches-conseils récapitulant les travaux du moment à entreprendre.

Ainsi, les jardiniers peuvent déjà préparer leurs godets ou leurs caissettes de semis pour “lancer” les légumes d’été. Pour cela, il faut choisir un endroit épargné par le vent. Un abri de jardin ou une serre seraient idéaux.

Semer les radis et rafraîchir la ciboulette

En pleine terre, le jardin attend aussi les semis de radis à effectuer dans un petit sillon ne dépassant pas un centimètre de profondeur. Les graines seront espacées d’un centimètre. Les premiers radis croquants seront prêts trois ou quatre semaines plus tard.

L’oseille et la ciboulette ont également bien besoin d’un petit coup de sécateur rafraîchissant. Les touffes fatiguées seront arrachées alors que le rajeunissement des plants se fera d’un coup de bêche bien net, afin de trancher les plants en deux pour les

replanter sur d’autres parcelles du terrain.

Préparer les arbres fruitiers

Enfin, les arbres fruitiers auront aussi besoin d’un peu d’aide. Avant que n’arrivent les invasions de nuisibles amateurs de fruits, il est temps d’engluer les troncs. Le procédé est simple : une fois bien nettoyé, le tronc sera entouré d’une bande de carton d’une vingtaine de centimètres de largeur et d’une longueur supérieure de quelques centimètres à la circonférence du tronc. Elle sera positionnée à une hauteur d’environ 80 centimètres. Il faudra alors recouvrir la partie extérieure du carton d’une couche de glu renouvelée chaque mois, jusqu’à l’automne.

Actuellement la fraîcheur des températures est un atout pour le jardinier qui n’aura pas à souffrir de chaleur excessive en se lançant dans tous ces travaux préparatoires.

Et pour se refaire une santé, pourquoi ne pas profiter des blettes encore bien présentes dans les jardins ? La recette, ci-dessous, est à reproduire avec gourmandise !

Flan aux blettes et jambon gratiné au parmesan

Ingrédients : (pour 2 personnes en plat ou 4 personnes en accompagnement) : 5 feuilles et branches de blettes, 150 g de fromage frais (carré frais ou autre), 3 œufs, 15 cl de lait, 2 cuillères à soupe à de maïzena, 2 tranches de jambon, 30 g de parmesan, du sel et du poivre.

Préchauffer le four à 180°C. Séparer les feuilles et côtes des blettes. Couper en tronçons de 3 cm environ les côtes en prenant soin de retirer la peau fibreuse si besoin, émincer les feuilles puis cuire le tout dans une casserole d’eau bouillante salée 5 bonnes minutes.

Égoutter puis rincer sous l’eau froide puis essorer dans vos mains afin de retirer un maximum d’eau.

Pendant la cuisson des blettes, mélanger les œufs et le fromage frais au fouet, incorporer le lait puis la maïzena, le sel et le poivre.

Dans un plat à gratin, répartir les blettes puis le jambon coupé en morceaux, verser la préparation précédente. Parsemer enfin de parmesan râpé.

Enfourner le plat 30 à 35 minutes, le dessus doit être bien doré.